Qui sommes nous

Candy : une histoire de succès, de la première machine à laver aux appareils connectés en Wi-Fi.

 

Candy a produit la première machine à laver entièrement italienne en 1945 et a inventé, à la fin des années 1950, la machine à laver moderne à hublot. L’entreprise est ainsi devenue associée aux machines à laver en Italie.

 

Candy devient alors une marque internationale et offre un vaste panel d’appareils encastrables et en pose libre. Ceux-ci disposent des technologies les plus avancées, leur conception est italienne et fonctionnelle, et leurs performances sont excellentes. Au fil des années, l’objectif n’a pas changé : satisfaire les besoins des consommateurs en leur proposant des produits innovants, mais faciles d’utilisation et abordables.

 

HISTOIRE

Candy Matic

1945/1955

En 1945, l’atelier de mécanique Eden Fumagalli a réalisé le modèle 50, la première machine à laver italienne. Elle a été présentée au public à la Foire de Milan de 1946. La même année, inspirée par le refrain d’une chanson de Nat King Cole, l’entreprise a changé son nom en Candy.

Après avoir breveté son premier lave-vaisselle, Candy a lancé le modèle 45, une machine à laver d’une capacité de 3 kg de chargement avec chauffage de l’eau et pompe de vidange. En 1954, l’entreprise a commercialisé la Candy Matic avec pour slogan « ... Merci beaucoup, c’est Candy. »

Candy Bi-matic

1955/1965

En 1955, Candy a ouvert sa première filiale étrangère en France, suivie d’une autre en Allemagne en 1958. En 1957 a eu lieu le lancement de la Bi-Matic, la première machine à laver semi-automatique avec rinçage et essorage : un an plus tard, ce serait au tour de l’Automatic Candy, la première machine à laver entièrement automatique.

Entre 1959 et 1961, une nouvelle usine a été construite à Brugherio (Monza et Brianza). Les machines à laver dernier cri de l’époque avaient un tambour ovale et proposaient un lavage à demi-charge, comme par exemple la Superautomatic 5 présentée par Candy en 1963.

 

Candy Stipomatic

1965/1975

Le premier lave-vaisselle Candy remonte à 1966 : dénommé Stipomatic, il comportait trois compartiments séparés, caractérisés par un lavage différent. En 1968, la Superautomatic 98 a été la première machine à laver dotée de six programmes avec trempage biologique. Les années 1970-71 ont vu le début de la production des premiers réfrigérateurs et cuisines, grâce à l’acquisition de Kelvinator Italia.

Les nouveaux produits Candy étaient signés par de célèbres designers et ont remporté des prix tels que le Golden Compass. Celui-ci a été décerné pour le Candyzionatore C23, dont le design est signé Joe Colombo.

 

Lavabiancheria Tempovariant

1975/1985

Toujours présents, mais jamais autant qu’au cours de cette période, les économies et l’impact environnemental sont devenus des thématiques importantes aux yeux de Candy qui a lancé, en 1977, la campagne « No Waste » avec pour slogan « Candy vous aide à ne rien gâcher. Que ce soit la lumière, vos affaires ou du détergent. » En matière de réfrigérateurs, Candy a été la première à opter pour la technologie No Frost, qui empêche la formation de givre et qui rend les machines plus solides en les dotant de nouvelles cuves et de tambours en acier inoxydable.

En 1981, Candy a commercialisé le T3, premier congélateur avec trois compartiments, réfrigérés à trois températures différentes.

Combichef

1985/1995

En 1985, à l’occasion de son quarantième anniversaire, Candy a fait l’acquisition des deux grandes marques italiennes Zerowatt et Gasfire. Au cours de cette période, l’entreprise a ouvert des usines à travers le monde et a continué d’acquérir de grandes entreprises telles que Rosières (produits de cuisson phares), Mayc-Otsein (machine à laver à ouverture dessus) et Iberna (réfrigérateurs). C’est ainsi qu’est né l’innovant Combichef, premier four à cuisson traditionnelle et à micro-ondes.

C’est aussi à ce moment que les appareils axés sur l’économie de l’espace ont remporté un franc succès, à l’instar des machines à laver Slimmy et Holiday.

Lavastoviglie Candy Futura

1995/2005

En 1995, Candy a fêté son demi-siècle d’existence en faisant l’acquisition de Hoover European Appliances, leader européen des produits d’entretien des sols. Pour son entrée dans le nouveau millénaire, Candy a modifié son logo et a continué de se développer : en 2002, l’entreprise exportait ses produits vers 111 pays.

La même année a eu lieu le lancement du slogan « Candy sait si bien le faire », toujours utilisé aujourd’hui.

En 2004, Candy a battu un record avec le lave-vaisselle Candy Futura : celui-ci pouvait laver jusqu’à 15 couverts. Pendant cette période, Candy s’est aussi installée en Chine, en inaugurant son bureau à Shanghai.

Lavabiancheria GrandÓ Candy

2005/2010

En 2005, Candy a fêté ses 60 ans par l’acquisition de Vyatka, leader russe des machines à laver. En mars 2006, l’entreprise a lancé GrandÓ, la machine à laver dotée du hublot le plus large sur le marché. En juin, elle a racheté la marque Jinling, leader des machines à laver en Chine, et l’année suivante elle a aussi acquis la marque turque Süsler, spécialiste en produits de cuisson.

En 2009, les tables de cuisson à induction ont été intégrées à la gamme Candy. Ce fut également l’année de lancement du Duo : Candy a associé un lave-vaisselle et un four électronique multifonction de dimensions standard. 2010 a marqué la révolution du sèche-linge avec l’Easy Case : un tambour qui rassemble l’eau condensée derrière le hublot.

Forno microonde Candy Ego

2011/2013

En 2011, Candy a présenté GrandÓ Evo muni de la technologie Mix Power System, qui lave aussi bien à 20 °C qu’à 40 °C. Côté cuisine, le four Prodige a fait son apparition : avec une double cavité et un double ventilateur, il permet la cuisson simultanée de deux plats à des températures différentes.

L’année 2012 a vu l’inauguration d’une nouvelle usine de machines à laver en Chine. Dans le domaine des machines à laver à ouverture dessus, Candy a présenté la Evo Plaisir dotée de la technologie Gentle Touch Opening. La cuisine a également connu une révolution : les réfrigérateurs Krio Vital Evo ont permis une meilleure conservation des aliments au moyen de la technologie No Frost Bio et du système Air Control ; les tables de cuisson à induction sont devenues de type FLEXI, c’est-à-dire dotées de zones de cuisson modulaires ; et les fours se sont vu équipés de la cavité la plus large du marché, proposant un volume de 78 litres.

En 2013, Candy a ajouté dans son lave-vaisselle Evo Space de la place pour huit très grandes assiettes, grâce à la gamme Maxi Plates. Les micro-ondes EGO ont été créés cette même année. Leurs particularités : une forte personnalité, cinq couleurs au choix et un esprit vintage.

Candy Simpli-Fi

2014/2015

En 2014, la machine à laver GrandÓ Vita a battu le record du lavage efficace le plus rapide à l’aide de la technologie Mix Power System + : elle permet un lavage parfait en seulement 59 minutes. La même année ont été lancés les fours et tables de cuisson Elite, caractérisés par un design unique et raffiné, ainsi que le lave-vaisselle Evo Space, qui a une capacité de 16 couverts et qui détient le record de capacité et d’adaptation. Le lave-linge séchant Alisé, également mis sur le marché en 2014, offre une capacité de 8 kg en lavage et de 5 kg en séchage, avec une largeur de seulement 45 cm. Quant aux réfrigérateurs, ils sont devenus Maxi, atteignant une hauteur de deux mètres.

Par ailleurs, 2014 a aussi vu la création de Simply-Fi, la gamme complète d’appareils connectés en Wi-Fi. En 2015, Candy fête les 70 ans de la première production de la machine à laver entièrement italienne et se prépare à marquer l'événement par de nombreuses actualités.

Recherche et innovation

Candy Group continue d’améliorer des technologies et de les appliquer à des systèmes faciles d’utilisation, conçus pour améliorer la qualité de vie. Le centre d’innovation, de recherche et de développement de Candy se situe en Italie, à Brugherio (Monza et Brianza).

En cette ère numérique, Candy ouvre la porte à des appareils synonymes d’une nouvelle façon de percevoir les appareils électroménagers, avec lesquels il est possible d’interagir et de communiquer de façon directe, simple et intuitive. La division recherche et développement du groupe a créé Candy Simply-Fi, la première gamme complète d’appareils connectés en Wi-Fi, avec lesquels les utilisateurs peuvent communiquer à distance, ce qui facilite leur vie.

 

 

Qualité et environnement

Candy Group utilise des matériaux recyclables pour chaque composant, à la fois pour les produits et l’emballage, et a participé activement à la définition de la directive DEEE (récupération des Déchets des équipements électriques et électroniques).

Grâce à l’utilisation des nouvelles technologies, le groupe a réussi à répondre à deux priorités : la satisfaction clients et la protection de l’environnement. Les processus de production ont été conçus dans l’optique de réduire les émissions, à la fois pour se conformer à la réglementation des divers pays concernés, mais aussi pour réduire la consommation énergétique liée à l’utilisation des appareils électroménagers.

 

 

Le groupe, qui dispose du capital entièrement privé de la famille Fumagalli, compte parmi les leaders européens dans le domaine du gros électroménager : machines à laver, lave-vaisselle, lave-linge séchants, sèche-linge, réfrigérateurs, congélateurs, cuisinières et fours. En pose libre ou encastrables, ils affichent une performance et une qualité écologique de premier ordre.

Le principe fondateur de Candy Group est la satisfaction de ses clients : pour l’ensemble de leurs besoins, plus de 2 000 centres de service proposent leur aide en Europe. Candy Group compte les marques internationales Candy et Hoover, ainsi que les marques nationales suivantes : Hibernate, Jinling, Hoover-Otsein, Rosières, Süsler, Vyatka, Zerowatt, Gasfire et Baumatic.

 

GROUPE CANDY HOOVER S.A.S. 
13, Rue Auger – 93697 Pantin Cédex
Tel. : +33.1.4915.9200 – Fax : +33.1.4915.9210
P.IVA FR 58 016 250 102 00155